Pharmacien et Auto Entrepreneur pour accompagner les équipes officinales

Pharmacien et Auto Entrepreneur pour accompagner les équipes officinales

Je reçois aujourd’hui, pour cette interview, un nouveau pharmacien entrepreneur. Il s’appelle Arnaud Fournel et il exerce maintenant son métier de pharmacien sous le statut d’auto entrepreneur auprès des officines, de centres de formation et de certains laboratoires. 

Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai fait mes études de pharmacie à Montpellier et j’ai passé quelques diplômes complémentaires pendant mon cursus. Je me suis notamment spécialisé dans le domaine de la nutrition.

J’ai été pendant quelques temps pharmacien salarié en officine après la fac. J’ai quitté mon emploi il y a quelques semaines pour me consacrer uniquement à mon activité d’auto entrepreneur.

Quels sont vos domaines de compétences et comment les exercez vous ?

Je travaille dans le domaine de la micro nutrition et de la diététique. Je suis formateur en officine en tant que « pharmacien libéral ».

J’accompagne les équipes pour les aider “à booster” leurs ventes et à faire du conseil auprès des patients qui viennent chercher leur traitement.

En pratique, je me mets derrière le comptoir et j’analyse, avec les préparateurs et les pharmaciens, les ordonnances afin de faire du conseil associé notamment dans le domaine de la nutrition.

Sous quel statut juridique pratiquez vous cette activité ?

Je suis sous le  statut de l’auto entrepreneur. Pour l’anecdote, je ne savais pas bien au début comment il fallait remplir les différentes formalités notamment d’inscription. J’ai opté finalement pour la catégorie « conseils et gestion aux entreprises ».

L’avantage du statut pour un titulaire d’officine qui souhaite me faire travailler pour une demie journée par exemple c’est qu’il n’a pas de contrat d’embauche à faire !

Mais, le problème du statut d’auto entrepreneur est que le seuil est très rapidement arrivé quand on commence à bien travailler. Lorsque vous le dépassez, vous êtes ensuite assujetti à la TVA.

La difficulté pour mon activité de formation est que les organismes ne sont pas contraints de payer la TVA. Nous sommes alors obligés de payer de la TVA inexistante.

Comment avez vous trouvé vos premiers clients ?

Tout simplement, au début, je travaillais avec une agence d’intérim spécialisée dans le secteur de la santé . Ils me trouvaient des missions d’accompagnement à la journée lorsque je ne travaillais pas en officine. Et au fur et à mesure de ces différentes expériences, je me suis fais mes clients ce qui m’a permis d’avoir mon propre réseau.

D’autre part, un point important dans mon activité a été également de bien connaître les commerciaux des gammes de produits dans mon domaine. Ils m’ont servis également à développer mon activité et mon portefeuille clients !

En faisant mes prestations dans les pharmacies, je peux arriver à faire augmenter le chiffre d’affaire d’un facteur 8 à 10 sur certaines gammes de produits de parapharmacie. Donc, vous comprenez bien que les délégués sont également gagnants. Aujourd’hui, c’est même eux qui me recommandent auprès des titulaires.

Quand on est connu (et reconnu) par les principaux acteurs du secteur, les choses deviennent plus simples car ils nous introduisent plus facilement auprès de leur clientèle.

Pouvez vous nous décrire le contenu de votre prestation ?

C’est très variable et ça dépend beaucoup de choses.

En fait, pour faire simple, mon activité repose sur deux éléments  : la formation et l’accompagnement des professionnels de la pharmacie.

Je donne également des cours dans un centre de formation ainsi que des conférences.

Est ce qu’il vous arrive de travailler directement pour des laboratoires ?

Oui, je suis formateur pour un laboratoire de micro nutrition.

En règle général, les acteurs du marché ne donnent pas de formation à des prestataires extérieurs. Ils préfèrent gérer cette partie en interne.

Mais, j’ai quand même réussi à avoir des sessions de formation auprès des clients de ce laboratoire. Le deal a été simple avec eux : je développe leur gamme lors de mes accompagnements clients et ils me confient des prestations de formation.

L’avantage de votre activité est d’être sur un marché de niche avec un nombre d’acteurs restreints ?

Oui c’est vrai, les laboratoires présents en officine dans les domaines de la nutrition et de la diététique sont  peu nombreux. On est dans un petit monde !

Quels sont vos projets ?

En ce moment, je suis en train de monter une formation sur la vaccination à l’officine. Ce contenu reposerai sur une partie en e-learning et une partie présentielle. Je souhaite pouvoir proposer cette formation à la journée dans les officines.

Merci Arnaud d’avoir répondu à ces quelques questions qui ont de présenter votre activité de pharmacien auto entrepreneur

A propos de Romain 61 Articles
Pharmacien et entrepreneur web, je participe à ce blog pour présenter des initiatives et des projets qui explorent d'autres voies de la pharmacie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*