Idées de business

Développer une activité de télémédecine en pharmacie d’officine

Développer une activité de télémédecine en pharmacie d’officine.

Le sujet de la télémédecine fait l’actualité en cette fin d’année 2017 avec la volonté affichée des pouvoirs publics de développer cette activité. La finalité est de réduire certaines dépenses de santé engendrées par des problèmes d’offre de soins sur le territoire.

Pour cela, l’article 36 du projet de loi de financement de la sécurité social 2018 propose de rembourser les activités de télémédecine à la condition d’être sous format vidéo. Le financement de cette activité n’est pas encore précisé dans les textes d’application.

La problématique

Les déserts médicaux sont une réalité pour certaines régions de France. Les patients ne possèdent pas à proximité de leur domicile des professionnels de santé pour les prendre en charge.

Diverses mesures ont été prises pour inciter notamment les médecins à s’installer dans ces régions mais le problème ne semble pas résolu. Pour pouvoir bénéficier d’une prise en charge adaptée, de nombreux patients sont contraints de faire des déplacements importants.

Pourquoi la télémédecine ?

Développer une activité de télémédecine en pharmacie d’officine.

La télémédecine permet, via une communication vidéo, de pouvoir consulter un professionnel de santé à distance.

Certaines spécialités médicales peuvent ainsi être réalisées à distance telles que la dermatologie ou l’ophtalmologie. Le patient est souvent accompagné dans sa consultation par un professionnel de santé qui peut aider le médecin à réaliser certains gestes nécessaire à la prise en charge du malade.

La place de l’officine

Les pharmacies d’officine sont réparties de manière équilibrées sur le territoire français. Cela permet à la population de trouver une pharmacie à proximité de leur domicile.

De plus, l’officine est un lieu fréquentée par la population de manière régulière pour la délivrance des médicaments. Cette présence aux côtés des patients est un atout majeur qui permet aux officinaux de pouvoir s’investir dans un projet de télémédecine.

Cette nouvelle activité doit être réfléchie notamment dans les zones de déserts médicaux afin de proposer un nouveau service aux patients.

N’hésitez à commenter cet article ou à le partager sur les réseaux sociaux.

3 Comments

  • Alexandre Chagnon

    La télémédecine n’est pas uniquement possible par vidéo. On peut également fort bien émettre des conseils en tant que pharmaciens sans avoir le patient devant nous. En fait, au Québec, 95% des pharmaciens d’officine ont récemment mentionné dans un sondage Cefrio qu’il avait réalisé une activité professionnelle à distance par téléphone.

    Rares sont les situations où les yeux d’un pharmacien sont nécessaires à la bonne analyse d’un cas-patient. Un média écrit, tel que l’usage de SMS, permet une échange asynchrone et une exportabilité de conseils par création de fiches-conseils «in situ».

    Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This