Conseils et nouvelles prestations possibles pour les pharmaciens d’Officine

Conseils et nouvelles prestations possibles pour les pharmaciens d’Officine

Le décret n°2018-841 autorise les pharmaciens d’officine à mettre en oeuvre de nouvelles activités de conseils et de prestations associées. La finalité de cette évolution est d’améliorer l’état de santé des patients.

5 grandes pistes de développement sont proposées dans le décret visant à ouvrir de nouvelles activités pour la pharmacie.

Ce décret, publié par le ministère de la Santé, va permettre d’aider et de proposer aux pharmaciens dans actions à mettre en oeuvre afin de développer l’accompagnement des malades.

Le texte prévoit 5 orientations qui peuvent faire l’objet d’actions dans les pharmacies :

La PDA est une activité à développer en officine
  1. actions de suivi et d’accompagnement : le pharmacien est un acteur majeur dans le parcours des patients. Son action sur la iatrogénie, le bon usage et l’observance sont des activités reconnues. La formalisation devient maintenant un point important. La transmission des informations aux autres acteurs de santé constituent également une priorité ;
  2. actions de prévention et de promotion de la santé : les officines sont des lieux connus et fréquemment utilisés par les patients. Le pharmacien doit pouvoir mettre en place des campagnes de sensibilisation sur les problèmes de santé publique. Il est le relais sur le terrain des politiques de santé ;
  3. collaborer activement dans le circuit de l’évaluation des médicaments et des dispositifs médicaux : les données recueillies par le pharmacien d’officine peuvent être des sources d’information et d’alerte importantes. Tous les dysfonctionnements signalés contribuent à la vigilance des produits de santé ;
  4. dépistage des maladies infectieuses : régulièrement les autorités de santé proposent des campagnes de dépistage dont certaines peuvent être relayées en officine. L’officine doit devenir aussi un lieu de prévention et d’aide ;
  5. coordination des soins : le pharmacien est un maillon indispensable de la chaîne de prise en charge des patients. Le travail en réseau s’impose comme indispensable.

Toutes ces pistes de développement sont autant de possibilités offertes aux pharmaciens d’officine. Ces actions deviennent complémentaires de la dispensation des traitements et constitueront surement des possibilités de croissance.

Par contre, aucun élément concernant la rémunérations de ces nouvelles prestations n’est mentionné dans le décret.

A propos de Romain 61 Articles
Pharmacien et entrepreneur web, je participe à ce blog pour présenter des initiatives et des projets qui explorent d'autres voies de la pharmacie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*